Conférence présentée par Baptiste Leroy, biologiste (UMONS).

Les biologistes de l’UMONS sont impliqués dans le passionnant projet européen MELiSSA, qui vise à préparer le débarquement humain sur Mars… Comment les spationautes se ravitailleront-ils en eau, en oxygène et en nourriture durant une mission aussi longue ?  Il y a quelques semaines, une fusée Falcon 9 de Space X a emporté un élément de l’expérience vers la Station spatiale internationale… Baptiste Leroy partagera avec nous les toutes dernières avancées de ce projet pas comme les autres, qui risque de se révéler extrêmement utile sur Terre, même si on n’allait jamais sur Mars.

En voici un petit aperçu :
« De tout temps, l’espace et son exploration ont passionné les hommes. Une attirance irrésistible qui nous pousse à explorer toujours plus loin. De sondes en robots, l’Homme recule les limites… sans pour autant les explorer lui-même !

Un voyage sur Mars ? Une station Cis-lunaire ? Une base permanente sur la lune ? Voici des défis que l’Homme compte bien relever durant la première moitié de ce siècle. Mais comment assurer la survie d’un équipage durant de longs séjours dans l’espace, loin de la Terre ?

Des systèmes de support à la vie permettent aujourd’hui le renouvellement de l’atmosphère de la station spatiale internationale (ISS), le contrôle du taux de CO2, de l’humidité, … mais ces systèmes nécessitent de réguliers apports terrestres de consommables. Difficilement imaginable sur Mars et fort coûteux sur la Lune.

Sur Terre, ces besoins primaires sont assurés par la nature et ses millions d’occupants. Alors pourquoi ne pas emporter un petit bout de Terre avec soi ? C’est l’idée un peu folle qui se cache derrière le projet MELiSSA : développer un écosystème artificiel permettant de répondre aux besoins d’un équipage d’astronautes, en eau, en oxygène et en nourriture ; le tout en recyclant leurs déchets.

Ce formidable projet est aujourd’hui en phase de test sur terre, ici à Mons en partie… et dans l’espace aussi ! Un bioréacteur contenant une cyanobactérie orbite actuellement autour de la Terre pour le plus long test de croissance d’algues et de production d’oxygène jamais réalisé dans l’espace. Mais le projet MELiSSA, ce sont aussi de nombreuses applications terrestres, en traitement des eaux, en médecine, dans les bioplastiques … un peu de l’espace qui revient les pieds sur terre.« 

Participation gratuite et sans réservation.

Merci de partager !

Cette conférence est organisée dans le cadre du cycle Univers 17-18, porté par SciTech et le Cercle d’Astronomie de l’UMONS, en collaboration avec l’Extension UMONS.

Infos pratiques

15/02/2018 - 20:00 - 22:00


UMONS, Grands Amphithéâtres, auditoire Van Gogh

avenue du Champ de Mars, Mons, Hainaut, 7000




Chargement de la carte…