La Société Géographique de Liège vous propose une conférence animée par Frédéric DOBRUSZKES intitulée « L’analyse géographique comme contre-pouvoir : le cas du survol de Bruxelles ».

Comme pour toute nuisance environnementale, la problématique du bruit des avions autour de Brussels Airport implique des arbitrages politiques. Ces arbitrages, entre fonctions (logement vs. économie) et entre habitants d’espace différents, se font sous l’influence de groupes de pression (associations de riverains, unions professionnelles)et de pouvoirs publics qui défendent des intérêts et des espaces spécifiques. Dans ce contexte, les décisions politiques ne sont pas le fruit d’un quelconque savoir « scientifique » et « neutre », mais le résultat de rapports de forces entre groupes de pression et, partant, entre espaces différents (par exemple, périphérie nord vs. périphérie est ou périphéries vs. quartiers centraux). Pour influencer les décisions dans un sens ou dans l’autre, une guerre de l’information est menée par différents acteurs. Parfois aussi, les décisions sont prises sur base de documents cartographiques erronés,sans que les experts qui maîtrisent le dossier ne s’en rendent compte ou le signalent. Dans ce contexte, la conférence montrera comment des analyses géographiques relativement simples menées ex post peuvent conduire à objectiver les changements et démonter un certain nombre de mythes et de manipulations. Elle s’appuiera sur plusieurs études réalisées au sein de l’ULB-IGEAT pour les pouvoirs publics fédéraux et bruxellois.

Conférence animée par Frédéric DOBRUSZKES (ULB) et la Société Géographique de Liège.

En savoir +
www.sglg.be


Informations pratiques

Le je. 11 octobre 2018
De 17h à 18h30

ULiège – Institut de Géographie (B11)
clos Mercator, 3
4000 Liège

Tarif : gratuit – entrée libre

Infos pratiques

11/10/2018 - 17:00 - 18:30


ULiège – Institut de Géographie (B11)

clos Mercator, 3, Liège (Sart Tilman), 4000




Chargement de la carte…